1 %
Elégance et sobriété des lieux
Elégance et sobriété des lieux
Une philosophie authentique
Une philosophie authentique
Une équipe dévouée
Une équipe dévouée
Les traditions perpétuées
Les traditions perpétuées
Un retour aux sources
Un retour aux sources

Les Maisons de Baumanière

"Aujourd'hui, nous avons envie de faire voyager le rêve et l'expérience Baumanière au-delà de ce pays natal. Et pour que ce développement soit fidèle à notre sensibilité et aux émotions que nous voulons partager, nous avons construit une marque "Les Maisons de Baumanière", posée comme un sceau, dans la continuité de ce qui guide notre geste aux Baux de Provence depuis plus de 60 ans."

Geneviève et Jean-André Charial

 

Depuis plus de 65 ans, la signature de Baumanière se développe naturellement dans son environnement, entre Provence et Camargue : Raymond Thuilier, le grand-père de Jean-André Charial, fait le premier pas en ouvrant un second restaurant "plus simple" à 900 mètres de l'Oustau de Baumanière. La Cabro d'Or est aujourd'hui un hôtel Relais et Châteaux de 25 chambres et un restaurant gastronomique.

 

En 2005, Jean-André Charial ouvre La Place, une table-bistrot située à Maussane-les-Alpilles (un village voisin des Baux). Il n'est même pas nécessaire alors d'annoncer la filiation entre le bistrot et l'Oustau : il suffit de s'en remettre au bouche à oreille. En quelques semaines, les clients français et étrangers connaissent la nouvelle adresse.

 

A 2 pas d’Avignon, le Prieuré récemment acquis par Geneviève et Jean-André Charial, ouvre ses portes à nouveau en 2007 après 6 mois de rénovations. Avec son jardin de curé et ses treilles de glycines, ce Relais & Châteaux, dont les premières pierres ont été posées au XIVème siècle, a un charme rare. Jean-André Charial fait alors appel à ses fidèles collaborateurs : à la Direction, Alexandre Favier, ancien maître d’hôtel à l’Oustau de Baumanière et en cuisine, Fabien Fage, qui occupa notamment le poste de second de cuisine à la Cabro d’Or. 

 

Quelques mois plus tard, le Spa Baumanière voit le jour. Dans le salon blanc, ouvert sur un patio, de longs voilages immaculés, aériens, effleurent le bois sombre des parquets et forment les alcôves où l'on viendra somnoler après un modelage ou un soin.

 

Enfin en décembre 2009, quand la famille Boix-Vives ouvre l'Hôtel Le Strato à Courchevel 1850, c'est avec enthousiasme que Jean-André Charial accepte de créer la carte du restaurant.